Valeureuses Toulousaines

pour une bourse des toulousaines

 

Les toulousains - et peut être surtout ceux qui le deviennent - ont commencé à prendre conscience de la réelle valeur des toulousaines.

 

Quelle valeur ?

Non seulement leur beauté, simple et forte, leur originalité, avec leurs antéfixes et autres oculi, leur jardin inestimable dans une ville déjà trop dense.

Non seulement leur parole muette de grand-mère qui ne craint pas la castagne ni de s'exposer de tout son long, ou bien sur une chaise, pudiquement devant ses fenêtres à demi fermées, de se prémunir du soleil, du froid de la famine ou de la pluie.

Non seulement l'amour de leurs habitants et même de leurs voisins.

Non seulement l'amour, mais aussi la raison !

La valeur pécuniaire de leurs briques ou de leurs crépis, l'espace royal qui les entoure en pleine ville et qui donne de l'air à la respiration de tous. Les toulousaines qui, peut-être autrefois, se laissaient mépriser par quelque marchand de bien, se rehaussent, se pomponnent sans outrance, se rengorgent et demandent à être reconnues. Elles ont trouvé leurs défenseurs dans l'union de ces petites Associations de Quartier à qui les promoteurs finissent par demander le feu vert. "Attaquerez vous le Permis de Démolir si nous achetons telle toulousaine pour y construire un bel immeuble ?". Et le Président de décider souverainement, ce qu'il refuse, si l'immeuble se fera ou non !

Leur valeur se maintient malgré la crise ! Pis ! Elle croit, s'accroit, se magnifie. Leur valeur qu'ont bien compris ceux qui ne s'intéressent qu'au rapport de leur extinction. Ils sont prêts à payer pour elles : chez telle personne âgée qui cultive encore tendrement son potager, les promoteurs se succèdent sans vergogne, proposant, le premier 600 000, le second 1 000 000, le troisième 1 200 000, le suivant 2 millions. Elle n'a pas vendu. Elle ne vendra pas. Ils n'ont même pas pu l'éblouir !

Elle a raison. Le prix de son bien ne peut que monter et monter encore, aller au delà de ses espérances, atteindre jusqu'à la magie de ce qu'elle aurait qualifié d'illusion à l'aube de sa vie.

Heureusement, les condenseurs, les concentrateurs, les destructeurs ne sont pas seuls sur la place du marché ! Mais oui, il y a aussi les particuliers. Les particuliers fortunés, d'ici ou d'ailleurs, qui savent que les toulousaines ont de la valeur, que le marchandage se fera à l'envers, à qui donnera plus ! Leur prix monte d'une manière qui donne à certains le vertige.

Nous en plaindrons nous ?

Oui, quant à la nostalgie de ne pouvoir nous en emparer, n'ayant pas les moyens de notre amour.

Non, puisqu'elles peuvent ainsi se hausser sur leurs petits pieds ; elles prendrons conscience qu'elles sont des bijoux qui dilatent les pupilles et restaurent leur fierté d'être d'ici.

*

*       *

Nous convions les marchands de bien et agents immobiliers à se signaler pour constituer une "Bourse des Toulousaines" ; nous pourrons ainsi faire connaitre à nos lecteurs et correspondants ceux d'entre eux qui acceptent de commercialiser des toulousaines (ou autres petites maisons traditionnelles, dans d'autres régions ou pays) et à quel prix devrait se faire la transaction. En effet la raréfaction des toulousaines nous invite à dépasser une simple recension pour tenter de les sauver en leur permettant de se valoriser à leur juste prix.

Les heureux possesseurs de ces legs de la tradition peuvent aussi faire connaitre les photos de leur maison et les conditions qu'ils souhaitent.

Cf. par exemple l'offre tellement sympathique de Charlou

==> Association Les Petites Toulousaines

 

logo d'affiliation aux MMT
Google
  Web "les petites toulousaines"    


Psychosonique Yogathérapie Psychanalyse & Psychothérapie Dynamique des groupes Eléments Personnels

© Copyright Bernard AURIOL (email : )

MAJ du 5 juin 2013